Actualités
et informations
pratiques

A la découverte de Nice : La Place MASSENA

A la découverte de Nice : La Place MASSENA

Lors de notre précédent article concernant la naissance d’un des lieux les plus emblématiques de notre ville, quoique la chaise bleue ait toute sa place dans notre imagerie côtière, nous nous étions arrêtés à la fin du 18 ème siècle et le nom du  Maréchal Masséna que porte la place. Depuis cette date et aujourd’hui encore, son évolution est constante. Intéressons nous de plus près aux événements depuis cette période à nos jours.
 
Un élément important de notre ville et qui n’évoque rien de bien réel aujourd’hui est le Paillon ! Ce torrent venant de nos montagnes proches et se jetant dans la mer au niveau du Théâtre de Verdure traverse notre ville.  Il n’y a encore pas si longtemps, c’était le lavoir des lavandières et une piscine naturelle pour les petits nissarts ! Mais voilà, il représente un véritable frein à l’embellissement et au développement de la ville. Un premier projet est réalisé entre 1866 et 1868,  son recouvrement et la naissance du square Masséna (actuel square Général Leclerc).
 
En 1879, Omar Lazare négocie avec la mairie la construction d’un casino municipal  en contrepartie d’un financement pour le recouvrement du Paillon de la place Masséna jusqu’à la mer. Proposition acceptée,  des jardins sont même installés en 1890, avec l’aide de botanistes. C’est la fin du recouvrement du Paillon et la Place Masséna jouxte désormais les jardins et crée cette perspective d’ouverture, attirant les touristes de cette époque,  en hiver seulement. Les travaux du Casino Municipal touchent à sa fin, il est inauguré en 1884, les niçois le surnomment  La Féniéra (la grange), pour montrer leur opposition à cette réalisation.
 
Avec l’affluence de monde, un nouveau problème  surgit, l’inexistence de transports en commun. Nice ne deviendrait une ville moderne qu’avec une amélioration de son réseau de  transports. Des entrepreneurs privés organisent un service d’omnibus dès la fin du 19 ème siècle. Un projet de chemin de fer américain (terme utilisé pour les tramways à traction animale) est mis en place et entre en activité en 1880. Ce n’est qu’en 1895 que la première traction électrique fait son apparition reliant pour la première fois Nice à Cimiez, véritable signe de modernité !!! Dans les années 1920, on compte plus de 11 lignes de transports. La station centrale de la Place Masséna perdure jusqu’en 1953 et l’abandon de ce moyen de transports. Ce sont alors les axes routiers qui sont privilégiés. Les années passent et le parc automobile augmente, Nice connaît d’importants problèmes de circulation.  Fin des années 90, le maire Jacques Peyrat lance une concertation pour faire renaitre le tramway à Nice. Les travaux débutent et la place Masséna change de visage. Elle est inaugurée le 16 juin 2007 par Me. Peyrat.
 
Preuve de la réussite de ce remaniement, la nouvelle place Masséna obtient en 2008, une mention spéciale lors des Trophées de l’aménagement urbain. Cette récompense vient féliciter les travaux conduits par l’architecte Bruno Forestier, ainsi qu’un investissement de presque 14 millions d’euros.
 
 Plus tôt en1979,  la municipalité, alors dirigée par Jacques Médecin, estime que le Casino Municipal n’est plus en harmonie avec l’architecture de la ville, les jeux cessent en 1969, le bâtiment est finalement rasé. Le choix est fait de laisser un espace libre adjacent à la place Masséna. Il est quand même aménagé de jets d’eau, de chemins de déambulation et surtout de jardins. En 2007, pour rendre hommage à ce maire de Nice il fut renommé Forum Jacques Médecin (maire pendant 24 ans).
Ce lieu et ceux plus en amont forment aujourd’hui La Coulée Verte s’insérant dans un vaste espace qui va du jardin Albert 1er, la Place Masséna  au centre,  jusqu’au Théâtre National.
 
Sur la partie Sud, a été remise en service la « Fontaine du Soleil », qui fut inaugurée en 1956. En son centre on peut y voir un Apollon de marbre, celui-ci fut déplacé  dans les années 1970 à l’ouest de Nice en raison de sa nudité qui pouvait choquer les passants et surtout les touristes.  Les jets d’eau  sont arrêtés pour raison d’étanchéité. Cette fontaine a repris du service le 20 juin 2011 pour le plus grand plaisir de tous. Le retour de cette fontaine n’est pas le seul changement. En effet, depuis 2007, la place compte 7 statues en résine blanche situées à une dizaine de mètres au dessus du sol. Elles sont accroupies ou assises telles des scribes au sommet de piliers, et s’éclairent la nuit s’illuminant de couleurs changeantes selon l’instant. C’est la réalisation du sculpteur Jaume Plensa.
 
On pourrait évoquer la place Masséna et ses manifestations en tous genres, politiques, culturels,… Elle est aussi le théâtre de manifestations internationales comme le carnaval de Nice, elle accueille le célèbre festival de Jazz… Nous pourrions lui consacrer encore beaucoup d’articles dans de nombreux numéros du Petit Immo tant on pourrait en dire… Le mieux étant d’aller y déambuler un matin pour goûter à la quiétude citadine, pour un déjeuner au soleil sur l’une des terrasses de nombreux snacks,  ou encore y profiter de la douceur d’une soirée d’automne. La place Masséna chacun se l’approprie, elle fait ainsi un peu partie de la vie de chacun.
 

12/04/2021
Cette année le salon de l'immobilier se décline en digital.

Pour faire avancer tous[...]
02/04/2021
Les conditions qui avaient été resserrées en 2020 sont légèrement assouplies depuis fin ja[...]
26/03/2021
Deux décrets du 17 décembre 2020 modifient le cadre réglementaire relatif à l’établissemen[...]
26/03/2021
Mais l activité continue ! Les visites sont autorisées et nos conseillers sont joignables [...]