Accueil > Actualités > Nos Actualités > Actualité Détail
Retour

LE GOUPIL

LE GOUPIL Depuis le 15 octobre, un petit restaurant est venu étoffer la rue Barla à Nice. Un petit dernier pas si commun… Sa particularité, deux pontes de la gastronomie se sont installés l’air de rien. Le Goupil déjà c’est étrange comme nom, non ?
 
Le goupil, pourquoi ce nom pour un restaurant ? François Xavier Lemoine, et Alexandre Buchet se sont associés pour offrir aux niçois une cuisine simple, alléchante. Ils voulaient un nom qui se démarque, et ces deux là ont de l’humour. Du latin vulpiculus, diminutif de vulpes « renard », c’est le terme  du Moyen Âge pour désigner un renard. Ce substantif a disparu sous l’influence en particulier de Renart le goupil, héros du Roman de Renart. Parti de là, Alexandre et François Xavier, ont rajouté un jeu de mot, le Goût qui tombe pile…
 
Qu’a t il de particulier, cet établissement, si ce n’est un de plus dans le quartier désormais à la mode du port ?
D’abord, il y a du niveau. Au Goupil, c’est Alexandre BUCHET qui est aux commandes. Il n’est autre que le 1er sous chef de Joël Rebuchon dans les cuisines du Métropole à Monaco, et cela pendant 7 ans. Ce tout jeune sous chef n’a que 27 ans lorsqu’il obtient ce poste. Un petit prodige…
Son associé, François Xavier Lemoine, lui excelle dans la pâtisserie. Compagnon, il œuvre dans des établissements prestigieux comme le Grand Hôtel à St Jean Cap Ferrat, avec le Chef Meziano au Royal Riviera, où il reviendra en tant que chef Pâtissier. Ou encore au Château Eza à Eze sur Mer pour finir chef adjoint au Métropole aux côtés du Chef Rebuchon pendant 4ans. Au Goupil, on peut donc espérer  bien manger…
 
Pour vous, l’équipe du Petit Immo est partie tester, hors de question de vous conseiller un établissement s’il n’est pas intéressant.
Et là, découverte exquise !!! Tous nos sens en sont émoustillés. Les petits farcis au jarret de cochon sont de petits bijoux, la salade d’avocat et noix de st Jacques (avec des pommes) d’une fraicheur incroyable, le ris de veau aux cèpes, l’épaule d’agneau de Sisteron aux légumes confits, même l’aile de raie grenobloise qui à première vue ne nous séduisait guère est un pur délice. Côté desserts, qui sont préparés au bar devant les clients, un pur spectacle !  Le mille-feuille – dessert signature – et le pot au chocolat avec le mariage de la fève tonka d’une justesse et d’une gourmandise inouïe
 
Au Goupil, la philosophie, vous l’aurez compris, est le respect du produit, les produits de saison : rien de nouveau sous le soleil me direz vous … Et vous avez raison ! La philosophie d’Alexandre et François Xavier va un peu plus loin. Pour eux la question est surtout : Pourquoi déformer un bon produit ? Comment le sublimer ? Comment mettre dans l’assiette de nos hôtes un plat qui révèle la quintessence des goûts, des saveurs ?
Au menu la carte change mais pas de vraie fréquence, cela dépend du marché, des offres des producteurs locaux ; impossible de savoir à l’avance. Un seul chef qui décide du produit !
 
Le midi une formule à 18 euros qui se compose d’une entrée – un plat ou plat – dessert et un verre de vin ou bien, la formule à 22 euros comprenant une entrée, un  plat, un dessert, et un verre de vin.
 
Voilà un établissement qui a fait l’unanimité, maintenant à vous de juger…
Retour
Accès direct : Immobilier côte d'azur - Immobilier Beaulieu - Immobilier Eze - Immobilier Nice - Immobilier Villefranche sur Mer - Immobilier Saint Jean Cap Ferrat .
Accès direct villa : Villas côte d'azur - Villas Beaulieu - Villas Eze - Villas Nice - Villas Villefranche sur Mer - Villas Saint Jean Cap Ferrat
www.cap-ferrat-properties.com
Jeudi 18 Avril 2019 -  - © 2019 Administration identification GEMEA Interactive - Me désabonner de la newsletter